La formation des aidants : une action plébiscitée par les familles

Agrandir Dézoomer Lire plus tard Impression

Accompagner un proche atteint par la maladie d’Alzheimer ne s’improvise pas. Face à la complexité de la situation, les aidants ont besoin de conseils délivrés par des professionnels spécialement formés. Pour assurer cette mission fondamentale, France Alzheimer s’appuie sur son réseau d’associations départementales.

En janvier 2017, France Alzheimer Hérault atteignait la barre des 1000 aidants formés. A cette occasion, l’association avait réuni plusieurs anciens bénéficiaires des séances de formation des aidants. Tous ont reconnu de manière unanime l’utilité de cette formation en plus de saluer l’implication des organisateurs. « C’est une action très importante pour nous, précise Claudette Cadène, présidente de France Alzheimer Hérault depuis 15 ans. Quand on compare les discours des familles avant et après, on se rend compte des bénéfices pour eux. Les témoignages de nombreux médecins démontrent aussi la pertinence de cette formation ». Mieux comprendre les mécanismes de la maladie, savoir adapter ses attitudes et son comportement, connaître l’ensemble des aides disponibles… Les 6 séances prévues dans le cadre de la formation des aidants permettent d’aborder l’ensemble des problématiques auxquelles ils peuvent être confrontés. Des séances entièrement gratuites et menées par un psychologue mais aussi par des bénévoles, qui donnent de leur temps pour transmettre leurs connaissances.


« Les hommes politiques sont très demandeurs »

Pour assurer ses missions, France Alzheimer Hérault peut en effet compter sur près de 80 bénévoles, dont environ la moitié sont régulièrement mobilisés pour la formation des aidants. L’association dispose de 18 permanences dans tout le département pour proposer un accompagnement au plus grand nombre. Selon Claudette Cadène, la formation des aidants permet de plus de « rencontrer les familles le plus en amont possible », ce qui permet ensuite de mieux accompagner les personnes malades face aux difficultés multiples et variées qu’implique la maladie. Les personnes concernées par la maladie d’Alzheimer ne sont d’ailleurs pas les seules à percevoir l’intérêt de cette formation. « Les hommes politiques sont très demandeurs surtout les élus des petites communes, affirme Claudette Cadène. La formation des aidants est gratuite et l’association la prend en charge de a à z. C’est un service important que les élus peuvent facilement proposer à leurs administrés ».

Treize formations sont d’ores et déjà programmées pour le premier semestre 2018. Si France Alzheimer Hérault ne rencontre pas de difficultés pour trouver des bénévoles, il n’est pas

toujours facile de trouver des locaux adaptés, comme le précise la présidente de l’association. Si de nombreux élus sont conscients de la problématique des aidants familiaux, la collaboration entre associations et monde politique pourrait être encore plus efficace pour Claudette Cadène. « Nous poursuivons le même objectif, l’optimisation de l’accompagnement des personnes concernées par la maladie d’Alzheimer. Il faut qu’encore plus d’élus se tournent vers nous pour que l’on puisse proposer des formations comme celle-ci. Nous devons conjuguer nos efforts ». En 2017, France Alzheimer et maladies apparentées a mené 500 formations des aidants sur tout le territoire, dont 30% dans les établissements d’accueil pour personnes âgées dépendantes (Ehpad)

Pour en savoir plus :
https://www.francealzheimer.org/maladie-dalzheimer-nos-dispositifs-soutenir-aidants/formation-presentiel/