Protéger l’enfant sous toutes ses facettes

Agrandir Dézoomer Lire plus tard Impression

S’appuyant sur la Convention Internationale des Droits de l’Enfant et les valeurs qu’elle porte, la CNAPE agit pour promouvoir la place de l’enfant au cœur des politiques publiques et à l’accompagner lorsqu’il est en difficulté.

La CNAPE est engagée pour faire évoluer les pratiques et les organisations afin que les besoins des enfants, des jeunes, de leur famille, soient mieux pris en compte, dans une continuité et une cohérence de leur trajectoire de vie, que leurs droits soient respectés et que les réponses qui leur sont apportées soient les plus adaptées possibles.

La prévention dans toutes ses dimensions, la lutte contre la maltraitance, un accompagnement pour leur épanouissement, la prise en compte des spécificités des publics que sont les mineurs non accompagnés ou les jeunes majeurs, sont au cœur de l’action de la CNAPE qui est un des acteurs clés des travaux engagés au niveau national sur ces problématiques. À chaque étape, la CNAPE porte des positions fortes et des préconisations sur ces questions.

Chaque enfant, chaque jeune, a droit au respect dû à sa personne. Il a droit à une éducation sans violence, à la garantie d’un cadre de vie décent et sécurisant, à des réponses appropriées à son développement, à un accompagnement éducatif au regard de ses capacités.

La France, État partie à la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, s’est engagée, comme tous les autres signataires, à déployer en faveur de tous les enfants vivant sur son sol, une politique d’aide et de soutien à leur éducation, à leur santé, à leurs conditions de vie, à leurs loisirs, à leur participation et à leur autonomie. Il s’agit de porter, de promouvoir et de défendre les droits de l’enfant sans relâche car ils ne vont jamais de soi.

La prévention est un enjeu majeur pour toute société soucieuse du bien-être de l’enfance et de la jeunesse. Il s’agit de tout mettre en œuvre pour que les enfants vivant sur notre sol puissent grandir et s’épanouir le mieux possible, et pour les préparer au mieux à leur futur.

C’est un esprit de prévention et de « prévenance » qu’il est impératif de développer dans notre pays. La prévention n’est pas une politique publique optionnelle. C’est un véritable enjeu de société, immédiat et à venir que les responsables politiques de tous niveaux doivent investir pleinement et sans délai. Les acteurs publics, nationaux et locaux, doivent en faire une priorité d’action à tous les stades de la prévention (primaire, secondaire et tertiaire) et à tous les âges (de l’enfant au jeune adulte).