ASSOCIATION VALENTIN HAÜY -
Organisme habilité à recevoir des Dons et Legs - Reconnu d'utilité publique - 1er décembre 1891.


ACTIONS

Depuis plus de 125 ans, l’association Valentin Haüy, grâce à 117 implantations locales, agit avec et pour les aveugles et les malvoyants, en proposant les activités suivantes : assistance sociale et familiale, cours de locomotion et d’informatique pour lire, écrire et communiquer, enseignement du braille, activités culturelles et sportives, formation professionnelle, accueil en centre résidentiel. L’association Valentin Haüy participe à la prévention de la cécité et mène des actions de sensibilisation.

OBJECTIFS

3 actions phares : 

• Développement de l’offre de services adaptés : matériel spécialisé, livres et films audiodécrits, animations sportives et culturelles, etc.

• Accessibilité : défense des droits des personnes déficientes visuelles, expertise et interventions pour mise en application de la loi de février 2005.

• Accompagnement à la vie sociale des personnes déficientes visuelles pour garantir leur autonomie et soutenir leurs projets de réinsertion professionnelle.

 

Au quotidien

L’association poursuit son action dans les domaines suivants : 

• L’autonomie au quotidien

• L’accès à la culture

• La formation professionnelle et le soutien à l’emploi

• La recherche en ophtalmologie et la prévention de la cécité

• Le développement des comités locaux et régionaux

• La solidarité internationale

 

Reconnue d’utilité publique depuis plus de 125 ans, l’association Valentin Haüy ne bénéficie quasiment d’aucune aide de la part des Pouvoirs publics. Elle remercie tous les bienfaiteurs qui contribuent à son action en faveur des personnes aveugles ou malvoyantes.

Coordonnées :

5, rue Duroc
75007PARIS

Présidence :

Gérard COLLIOT

Responsable :

Chargée des Relations testateurs : Dorothée GRAVEREAUX Tél (ligne directe) : 01 44 49 29 60

Autre(s) contact(s) :



L’association Valentin Haüy: agir avec les aveugles et les malvoyants

L’association Valentin Haüy (prononcer A-U-I) créée en 1889 par Maurice de la Sizeranne, a pour vocation d’aider les aveugles et les malvoyants à sortir de leur isolement, et de leur apporter les moyens de mener une vie autonome. L’association est reconnue d’utilité publique depuis 1891 et agréée par le Comité de la charte - Don en confiance, organisme d’agrément et de contrôle des associations et fondations faisant appel à la générosité du public.

Depuis plus de 125 ans, l'association Valentin Haüy poursuit l'objectif de son fondateur en s’appuyant sur ses nombreux comités régionaux, ses établissements et ses services adaptés pour répondre au mieux aux besoins des personnes déficientes visuelles. Elle déploie un grand nombre d’actions à travers toute la France afin de :

* informer, conseiller et orienter les personnes confrontées au handicap visuel,

* défendre les droits des déficients visuels,

* assurer leur formation et l’accès à l’emploi,

* restaurer et développer leur autonomie,

* promouvoir l’accès à l’écrit,

* proposer des activités culturelles, sportives et de loisirs accessibles.

Informer, conseiller, orienter

Comment faire face à la déficience visuelle si on n’est pas d’abord informé, conseillé, orienté et soutenu ? Le premier rôle de l’association Valentin Haüy est d’accueillir les personnes en situation de handicap visuel et celles menacées par la malvoyance ou la cécité. Des équipes sont à leur disposition dans toutes les implantations régionales et locales que compte l’association pour les informer, leur proposer des solutions et leur redonner confiance en l’avenir.

Défendre les droits des personnes en situation de handicap visuel

Les personnes aveugles ou malvoyantes ont droit, comme tout un chacun, de se déplacer en ville, de s’instruire, de travailler, d’accéder à l’information, à la culture, aux loisirs. Pour faire reconnaître et appliquer ces droits, nous agissons auprès des pouvoirs publics, des collectivités dans toute la France, auprès des instances en charge des questions relatives au handicap. Nous proposons également un soutien juridique à toutes les personnes confrontées à des difficultés dans la reconnaissance de leurs droits de déficient visuel.

Contribuer à la formation professionnelle, favoriser l’emploi

Pour les personnes déficientes visuelles, particulièrement les jeunes, il n’y a pas d’avenir sans qualification professionnelle et sans emploi. Sortir de l’isolement, être actives, être utiles, gagner sa vie sont autant de défis à relever pour ces personnes qui souffrent d’un taux de chômage plus important que le reste de la population. Pour leur en donner les moyens, l’association a créé et gère des centres de formation professionnelle préparant à divers emplois spécialisés, tels que la masso-kinésithérapie ou le secrétariat. Elle s’associe aussi à d’autres instances pour favoriser l’insertion de ces jeunes dans le monde du travail et emploie elle-même de nombreux travailleurs déficients visuels dans ses services et dans ses établissements du secteur adapté ou du secteur protégé.

Restaurer et développer l’autonomie

Pour toute personne qui perd la vue, retrouver le chemin de l’autonomie est le vœu le plus cher. C’est pourquoi nous aidons les personnes déficientes visuelles à se réapproprier les gestes du quotidien :

* par des formations proposées dans toute la France : cours de locomotion, de braille, d’informatique adaptée…

* par la sélection et la mise à disposition de matériels adaptés : de la plage tactile au GPS vocal, en passant par le lecteur de livres audio au format «Daisy».

Ces aides techniques sont une immense ressource pour les personnes déficientes visuelles.

Promouvoir l’accès à l’écrit

Peut-on imaginer de vivre sans lire ? Non, assurément. Du livre en braille au livre audio, l’association n’a cessé de développer ses bibliothèques de prêt. À Paris et par correspondance, les lecteurs braillistes ont accès à la plus grande collection de livres en braille intégral ou abrégé de France. À

Paris, en régions, par correspondance, les bibliothèques de livres parlés offrent toujours plus de titres. Sans oublier les films audiodécrits et les partitions musicales en braille.

Proposer des activités culturelles, sportives et de loisirs

Continuer à vivre lorsque l’on a perdu la vue, c’est aussi participer à ce qui fait la richesse de la vie en société : sorties culturelles, cercles amicaux, création artisanale, randonnées, séjours touristiques… Nous proposons aux personnes déficientes visuelles de nombreuses activités, allant de la simple réunion autour d’une table de jeu de société, à la visite tactile de musées, en passant par les conférences, les ateliers manuels, le cinéma en audiodescription... Nous proposons également de participer à des activités sportives adaptées comme le cécifoot ou le torball.