Sondage Ipsos/Secours populaire 2018 : mardi 11 septembre

Résultats sous embargo jusqu’au 11 septembre – 6h

Publication de la douzième vague du baromètre Ipsos/Secours populaire français sur la pauvreté en
France (la manière dont elle est définie et redoutée par les Français, mais aussi vécue par une partie de la
population), avec un focus sur la précarité alimentaire.
-9h : conférence de presse en présence de Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français,
d’Etienne Mercier, co-directeur du département opinion d’Ipsos, de Thierry Marx, parrain de la campagne
« Pauvreté-Précarité » du Secours populaire et de personnes en difficulté accompagnées par l’association.
-10h : atelier cuisine animé par le chef cuisinier Thierry Marx avec un groupe de personnes accueillies
au libre-service alimentaire de la fédération du Secours populaire de Paris. Objectif : réaliser un plat
économique, gourmand et équilibré avec les produits alimentaires proposés par le SPF.

Secours populaire français – 10 rue Montcalm Paris 18ème
(métro Lamarck-Caulaincourt ou Jules Joffrin ligne 12)

MERCI DE BIEN VOULOIR CONFIRMER VOTRE PRÉSENCE AVANT LE 10 SEPTEMBRE

Extrait des questions :
Personnellement, vous est-il arrivé de vous dire, à un moment de votre vie, que vous étiez sur le point de connaître une situation de pauvreté ?
Rencontrez-vous des difficultés financières pour consommer des fruits et légumes frais tous les jours, du poisson au moins une fois par semaine, vous procurer une alimentation saine permettant de faire 3 repas par jour, payer la cantine pour vos enfants,
consommer de la viande au moins une fois par semaine ?
Diriez-vous que l’on est en situation de pauvreté lorsque l’on éprouve régulièrement d’importantes difficultés pour se procurer une alimentation saine et équilibrée ?
Personnellement, estimez-vous que l’Union Européenne s’investit beaucoup dans la lutte contre la précarité et la pauvreté ?
Rencontrez-vous des difficultés financières pour payer certains actes médicaux mal remboursés par la sécurité sociale, disposer d’une mutuelle santé, payer vos dépenses d’énergie, partir en vacances au moins une fois par an… ?

3 348 200 personnes démunies ont été accueillies et aidées (en France, en Europe et dans le monde) en 2017 par les 80 162 bénévoles du Secours populaire français. Près de la moitié a moins de 18 ans.
1 826 090 personnes ont été soutenues sur le plan alimentaire. Partout en France, dans les 1 256 permanences d’accueil, de solidarité et relais-santé du Secours populaire, le constat sur le terrain est le même : une dégradation des conditions de vie des plus précaires.
En septembre, l’association lance sa campagne annuelle « Pauvreté-Précarité » et multiplie les initiatives de solidarité pour venir en aide aux enfants, aux familles et aux personnes isolées en difficulté.

Les commentaires sont fermés.